Abonnez vous à notre newsletter

A la une

FCPE : Le Gouvernement sanctionné !

Catherine TROENDLE, Sénatrice et Secrétaire nationale de l'UMP à l'Education, note le revers cinglant de l'équipe nationale de la FCPE lors du congrès national qui s'est tenu ce week-end.

Les parents d'élèves du public membres de la FCPE, ont sévèrement sanctionné les soutiens inconditionnels de Mme VALLAUD-BELKACEM et le projet de réforme du collège, en rejetant le rapport d'activité de l'association classée à gauche.

On comprend mieux la précipitation du Gouvernement à vouloir faire passer en force le décret relatif à cette réforme, au mépris de tout dialogue et désavouant l'engagement du Président de la République d'entendre les oppositions.

Ce rejet est un nouveau coup dur pour le Gouvernement et pour le projet de réforme qui perd là un de ses derniers soutiens.

L'UMP renouvelle son appel au retrait pur et simple de ce projet.

Catherine TROENDLE
Secrétaire nationale à l'Education
Sénatrice du Haut-Rhin

Contenus liés: 

Le reste de l'actualité

Trier par :
FCPE : Le Gouvernement sanctionné !

publié le 24/05/2015 | Education et recherche

FCPE : Le Gouvernement sanctionné !

Catherine TROENDLE, Sénatrice et Secrétaire nationale de l'UMP à l'Education, note le revers cinglant de l'équipe nationale de la FCPE lors du congrès national qui s'est tenu ce week-end.Les parents d'élèves du public membres de la FCPE, ont sévèrement sanctionné les soutiens inconditionnels de Mme VALLAUD-BELKACEM et le projet de...

Nicolas Sarkozy à Rillieux : « Nous,  "les Républicains" on va montrer à la France que tout n’est pas fichu, que tout n’est pas médiocre, que tout n’est pas mensonge »

publié le 23/05/2015 | Vie du parti

Nicolas Sarkozy à Rillieux : « Nous, "les Républicains" on va montrer à la France que tout n’est pas fichu, que tout n’est pas médiocre, que tout n’est pas mensonge »

L’espace 240 de Rillieux-la-Pape (Rhône) a eu beaucoup de mal à contenir, jeudi  en fin d’après-midi, les 2 500 militants et sympathisants venus encourager le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy et adresser une ovation à tous ceux qui ont participé d’une manière ou d’une autre aux récentes conquêtes électorales...

L’Exécutif rassuré par la victoire de la Motion Cambadélis … Pas nous !

publié le 22/05/2015 | Etat et collectivités

L’Exécutif rassuré par la victoire de la Motion Cambadélis … Pas nous !

L’Exécutif serait « rassuré » du score obtenu par la Motion A au PS.        En réalité, cette motion est une suite de poncifs  « Relancer la croissance » ; « Réduire le chômage » ; « Garantir la santé à tous » … qui "ne mangent pas de...

Composition du Bureau politique du nouveau Mouvement

publié le 21/05/2015 | Vie du parti

Composition du Bureau politique du nouveau Mouvement

Sont proposés comme membres invités permanents du Bureau politique du nouveau Mouvement, au titre du Comité des Outre-Mer : son Secrétaire général, Daniel GIBBS, et ses 3 Vice-présidents Michel FONTAINE, Pierre FROGIER et Samia BADAT-KARAM.

Geoffroy Didier : « Avec "Les Républicains" nous voulons faire de la République un vrai programme politique »

publié le 21/05/2015 | Vie du parti

Geoffroy Didier : « Avec "Les Républicains" nous voulons faire de la République un vrai programme politique »

« Les Républicains ? Tout de suite le message sonne, on sait que la République, les valeurs républicaines seront au centre de notre action et de nos préoccupations. Il ne faut pas être timide, il faut y aller ». Bien que déçue par la réforme du collège qui porte atteinte aux classes bi langues, Béatrix, professeur d'Allemand demeurant...

Nicolas Sarkozy : « Hollande et Valls ont fait le choix du mépris »

publié le 21/05/2015 | Education et recherche

Nicolas Sarkozy : « Hollande et Valls ont fait le choix du mépris »

 Dans un entretien au Figaro, le président de l'UMP dénonce le « coup de force » du gouvernement, qui a publié dès mercredi le décret permettant la mise en œuvre de la réforme du collège.LE FIGARO.- Pourquoi dénoncez-vous la publication rapide du décret sur la réforme du collège ?Nicolas SARKOZY.- Il s'agit avant tout d'un coup...