Les éditos de l'équipe dirigeante

Edito de l'équipe dirigeante

Edito de l'équipe dirigeante

Chers amis,

L'UMP doit enfin retrouver le terrain du débat d'idées et, plus que jamais, jouer pleinement son rôle d'opposition. Voilà pourquoi nous avons voulu que le Bureau politique qui s'est tenu, mardi, au Siège de l'UMP, prenne une position commune sur trois sujets majeurs de l'actualité politique de la semaine.

Concernant le Proche-Orient, en exprimant notre très vive inquiétude sur la situation à Gaza, nous avons voulu unanimement condamner, et avec la plus grande fermeté, les tentatives d'importation du conflit dans notre pays. Le gouvernement doit prendre toutes les dispositions qui s'imposent pour assurer la protection de nos compatriotes susceptibles d'être pris pour cibles, et pour faire respecter l'ordre public sur le territoire de la République.

A propos de l'intervention du président de la République le 14 juillet, force est de constater qu'avec François Hollande, la parole présidentielle a, désormais, perdu toute crédibilité. Il n'a pas su remettre en perspective un quinquennat marqué par l'improvisation permanente. Surtout, il a suscité de nouvelles inquiétudes. Deux exemples : la question du vote des étrangers; la perspective de l'instauration d'une dose de proportionnelle. Dans l'un et l‘autre cas, personne n'est dupe : tout cela s'apparente à une grosse ficelle purement politicienne.

Sur la réforme territoriale, enfin, nous avons tenu à souligner que, loin de mettre fin au millefeuille territorial, le projet du gouvernement n'était en rien source d'économie. Zéro économie, zéro simplification, cette réforme improvisée modifie en revanche, très profondément, l'équilibre institutionnel de notre pays : un choix si déterminant ne peut se faire dans l'improvisation, et surtout sans les Français. Cela doit être débattu dans le cadre du débat présidentiel, ou par voie de referendum.

Autant d'échecs de ce gouvernement socialiste, qui ne font que renforcer notre détermination dans la mission qui est la nôtre à la tête de notre Mouvement : 150 jours pour vous redonner la parole, 150 jours pour ouvrir une nouvelle ère au sein de la première force d'opposition républicaine dans notre pays – seule capable d'offrir une alternative crédible.

Alain JUPPÉ Jean-Pierre RAFFARIN François FILLON
Co-Présidents

Luc CHATEL
Secrétaire Général

Retrouvez tous les éditos de l'équipe dirigeante

Pages