Espace presse

Élections en Grèce: « Non, contrairement à ce qu'affirment les populistes, la victoire du parti Syriza en Grèce n'est pas un désaveu pour l'Europe »

« La victoire du parti Syriza aux élections législatives grecques du 25 janvier 2015 n'est pas, contrairement aux fantasmes du Front National et du Front de Gauche, l'annonce d'un "Grand Soir européen », a déclaré Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« Les eurodéputés Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se sont empressés de saluer "le résultat historique" de ce scrutin, qui constitue selon eux une sanction démocratique contre la politique d'austérité de Bruxelles. Les eurosceptiques oublient que Syriza, au-delà de sa rhétorique révolutionnaire, promet de remédier au caractère profondément dysfonctionnel de l'État grec tout en restant dans la zone euro. Ils oublient aussi que les négociations européennes sur l'allègement de la dette grecque ne pourront aboutir que si Aléxis Tsípras engage des réformes structurelles dans son pays.

C'est d'ailleurs l'ancien Premier ministre conservateur, Antónis Samarás, qui a initié les réformes en Grèce, en adoptant des mesures courageuses qui commencent à porter leurs fruits. Il en subit aujourd'hui les conséquences politiques, mais il restera dans l'Histoire comme celui qui a ouvert la voie au changement, à l'image de Gerhard Schröder en Allemagne », a expliqué l'eurodéputé.

« Les tentatives grossières de récupération politique ne changeront rien au fait que la Grèce, comme la France, doit poursuivre l'assainissement de ses finances publiques, et que l'Union européenne se tiendra aux côtés du nouveau gouvernement grec pour l'aider dans cette tâche » a-t-il ajouté.

« Rester dans l'euro et faire des réformes : voilà ce qui distingue Syriza de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélanchon » a conclu Philippe Juvin.

Philippe Juvin
Porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen
Député européen

Élections en Grèce: « Non, contrairement à ce qu'affirment les populistes, la victoire du parti Syriza en Grèce n'est pas un désaveu pour l'Europe »
Contenus liés: