Espace presse

Surpopulation carcérale et encellulement individuel : stop aux mensonges et aux postures du gouvernement, place aux constructions nécessaires

Sébastien Huyghe, délégué général de l'UMP, Député du Nord, tient à dénoncer les mensonges et les postures du gouvernement qui ne fait rien pour lutter contre la surpopulation carcérale et instaurer l'encellulement individuel.

La France est dans une situation inacceptable. Elle est incapable d'incarcérer ses détenus dans des conditions dignes, et elle est incapable de faire exécuter les décisions de justice (plus de 100 000 peines de prison sont en attente), qui sont autant d'affronts honteux à l'égard des victimes.

Le gouvernement doit tirer les conclusions de cette défaillance scandaleuse. Notre justice est aujourd'hui incapable de préserver sa crédibilité aux yeux des Français et en particulier des victimes. Le numerus clausus, proposé par Mme Hazan, n'est qu'une provocation qui vient s'ajouter aux nombreux dysfonctionnements de l'autorité judiciaire depuis que Madame Taubira est Garde des Sceaux.

La précédente majorité et Nicolas Sarkozy avaient fait face à leurs responsabilités en votant la construction de 20 000 places de prison qui sont nécessaires dans notre pays. Christiane Taubira avait immédiatement interrompu ce programme dès son arrivée à la Chancellerie et vient aujourd'hui déplorer que l'on ne puisse assurer l'encellulement individuel tout en luttant contre la surpopulation carcérale.

Face à cette situation, le gouvernement ment. Il n'envisage pas de construire 6 500 places comme cela est parfois annoncé, ce qui serait déjà un recul considérable, mais seulement 2 500 nouvelles places d'ici à 2017, comme le prouvent les engagements budgétaires votés.

Le gouvernement doit enfin prendre conscience du sous équipement carcéral de la France et respecter le programme de construction de 20 000 places de prison voté sous le précédent quinquennat afin que la France incarcère enfin ses détenus dans des conditions dignes et qu'elle mette fin au scandale de l'inexécution des peines, affront quotidien aux victimes, et moteur du sentiment d'impunité.

Surpopulation carcérale et encellulement individuel : stop aux mensonges et aux postures du gouvernement, place aux constructions nécessaires
Contenus liés: