Espace presse

Baisse inquiétante du nombre de détenus : le désarmement pénal de Christiane Taubira vide les prisons

Au 1er avril 2015, le nombre de personnes détenues a baissé de 3 % sur un an. Durant cette période, en effet, le nombre passe de 68.859 à 66 761 personnes, soit 2 098 détenus de moins. Madame Taubira tient parole... elle l'avait annoncé lors du vote de la réforme de la procédure pénale de l'été 2014.

 

Bruno BESCHIZZA, Secrétaire National de l’UMP à la Sécurité, dénonce cette parfaite mise en pratique du triptyque Taubira : culture de l'excuse, impunité institutionnelle et laxisme judiciaire.

 

Dorénavant, le laxisme est érigé en principe, et la sanction réduite à l'exception même pour les récidivistes. Christiane Taubira peut par idéologie vider les prisons avec la contrainte pénale, elle n’en supprime pas pour autant les délinquants qui ne sont plus mis en dehors de la société pour s'en protéger. Près de 100 000 peines sont en attente d'exécution. Et face à la montée continue des violences ces derniers mois, le dogmatisme de la Garde des Sceaux et la naïveté de la majorité socialiste ne sont plus acceptables. 

 

Bruno BESCHIZZA rappelle qu’à l’inverse, l’UMP propose la création de 24000 places de prison pour absorber la surpopulation carcérale.

Bruno BESCHIZZA 
Secrétaire national à la Sécurité

Baisse inquiétante du nombre de détenus : le désarmement pénal de Christiane Taubira vide les prisons
Contenus liés: