Espace presse

Manuel Valls n'aime pas les entreprises

Le budget de la Sécurité sociale qui vient d'être adopté par l'Assemblée Nationale est une nouvelle attaque contre les entrepreneurs.
En effet, un amendement socialiste adopté le 23 octobre dernier en catimini va contraindre d'assujettir aux charges sociales les dividendes versés par les SA et SAS.
Cette mesure va clairement décourager toute envie d'entreprendre et toute prise de risque.
Les dividendes ne peuvent en aucun cas être considérés comme des salaires.
Alors que les entrepreneurs consacrent leur vie, leur énergie et leur temps à créer de la valeur et des emplois, cette nouvelle décision sournoise du gouvernement socialiste est un véritable coup dans les jambes de toutes celles et tous ceux qui soutiennent le développement économique de notre pays.
Manuel Valls s'attaque ainsi aux TPE, PME et ETI qui sont souvent détenues par des dirigeants majoritaires à qui on veut confisquer les résultats de leur travail.
Je demande donc aux sénateurs de corriger le texte et de redonner espoir aux entrepreneurs français qui sont des créateurs de valeur.
 
Brice Alzon,
Secrétaire Général de la Fédération Entrepreneurs de l’UMP
Contenus liés: