Espace presse

Prix du gaz : pour les familles, la facture sera finalement plus salée que prévu !

Alors que près de 8 millions de Français sont confrontés à la précarité énergétique, en 2012, le gouvernement Ayrault, prétendant vouloir tout mettre en œuvre pour protéger le budget des familles, avait promis la main sur le cœur que les prix du gaz n'augmenteraient pas au-delà de l'inflation, et avait limité à 2% la hausse des tarifs réglementés proposés par EDF – et ce, alors même que la Commission de régulation de l'énergie avait calculé une hausse nécessaire de 5,7 % pour les particuliers et l'avait même évaluée dans un second temps à 9,6 % !

Les familles, qui s'apprêtent à recevoir leurs factures, constatent que de ces belles paroles, il ne reste malheureusement aujourd'hui plus grand-chose. En effet, une telle décision relevant de l'amateurisme absolu, comment oublier que le gouvernement, qui avait gelé les tarifs du gaz, s'est vu retoqué par le Conseil d'Etat, qui a annulé les tarifs réglementés pour les particuliers entre août 2012 et août 2013 en estimant que la hausse de 2 % décidée il y a trois ans par le gouvernement Ayrault était insuffisante ?

Tel a été le prix pour les familles de tant d'amateurisme : cette décision s'est traduite par une facture rétroactive pour 28 millions de foyers, avec une hausse de 20 à 40 euros en moyenne par foyer sur l'année concernée ! La réalité, c'est que ballotées entre les déclarations politiques du parti socialiste et leurs démentis, les familles n'auront jamais été autant perdues dans l'évolution des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité, et leur pouvoir d'achat n'a jamais été si durement frappé.

Les familles se demandent ce qu'elles ont bien pu faire au gouvernement socialiste pour payer cette triple voir cette quadruple peine. Après les 15% d'augmentation sur le prix des timbres, 2,6% pour les tarifs de la SNCF, la hausse de 4,4 centimes d'euros par litre de gasoil, l'augmentation du prix du gaz illustre tristement cette même réalité : le mensonge de la pause fiscale. Le gouvernement socialiste, bien décidé à poursuivre son entreprise de matraquage des Français et de leur portefeuille, avec l'enfumage pour seule méthode, augmente d'un côté ce que François Hollande prétend ne pas toucher de l'autre. Et tandis que la facture déjà salée s'alourdit, ce sont les familles qui ne savent plus comment boucler la fin du mois.

Valérie Debord
Secrétaire nationale en charge de la famille

Prix du gaz : pour les familles, la facture sera finalement plus salée que prévu !
Contenus liés: