Espace presse

François Hollande donne un supplément de spectacle, au détriment des vraies réformes

Gérard Cherpion, Député des Vosges et délégué national au travail et à l'emploi de l'UMP, est consterné par la prestation de François Hollande sur Canal plus. A défaut de faire de vraies propositions de réformes dont le pays a besoin, le Président de la République préfère se mettre en scène.

Qu'en est-il des réformes économiques, de la situation dramatique dans laquelle la politique gouvernementale mène la France ?

Alors que le travail et l'emploi sont la première priorité des Français, le Président de la République y consacre seulement 4 minutes, et ce pour avouer son échec en la matière. Qu'en peut-il être autrement, avec plus de 600 000 demandeurs d'emplois en plus depuis 2012, et ce malgré une période de reprise économique mondiale ? Quelles propositions a-t'il fait pour y remédier ? Aucune.

Après avoir détruit l'apprentissage, en baisse de 8% en 2013, de 3% en 2014 et de 14% sur les premiers mois 2015, François Hollande annonce une exonération de charges pour l'embauche d'un apprenti mineur. Pourquoi exclure les apprentis de 18 à 25 ans ? Il faut un véritable plan de bataille pour faire revivre l'apprentissage, dont la baisse historique est de la responsabilité exclusive de François Hollande et des volte-face de son Gouvernement. Gérard Cherpion demande au Président de la République de passer des paroles aux actes en faisant voter la proposition de loi d'Olivier Dassault et de lui-même déposée en octobre 2014 et visant à exonérer de charges l'embauche d'un apprenti.

Au lieu de réformer la France, François Hollande pose des rustines et ne lutte pas contre l'assistanat. Emplois aidés et allocations sont les seuls moyens pour François Hollande de satisfaire sa majorité.

Il est temps de faire confiance aux Français, aux entreprises, aux jeunes, pour relancer une croissance qui se développe partout en Europe sauf en France.

Gérard CHERPION
Délégué National au Travail et à l'Emploi
Député des Vosges

François Hollande donne un supplément de spectacle, au détriment des vraies réformes
Contenus liés: