Espace presse

La circulaire Valls de 2012 produit aujourd'hui tous ses effets : il est devenu beaucoup plus facile de devenir Français

Même les étrangers qui sont venus en France illégalement, sans respecter nos lois, peuvent être naturalisés !

Les naturalisations, qui avaient fortement baissé, sont reparties à la hausse : le nombre d'adultes naturalisés a augmenté de +14% entre juillet 2012 et juillet 2013. Les préfets ont reçu des consignes pour donner des avis favorables : alors que seulement 40% des demandes de naturalisation avaient un avis favorable des préfets en 2011, ce taux est remonté à 60% aujourd'hui. Le décret adopté ce matin au conseil des ministres vise à accentuer cette reprise en mains des préfets.

Manuel Valls commet un contre-sens sur ce que doit être la naturalisation, c'est-à-dire la décision, prise par la France, de donner la nationalité française à une personne jusqu'alors étrangère. Il souhaite augmenter le nombre de naturalisations afin, dit-il, de faciliter l'intégration des immigrés. Nous pensons, au contraire, que devenir Français doit être le résultat d'un parcours d'assimilation à la communauté française.

En ouvrant les vannes des naturalisations, Manuel Valls méconnaît l'esprit du code civil, qui est pourtant toujours en vigueur : « Nul ne peut être naturalisé s'il ne justifie de son assimilation à la communauté française, notamment par une connaissance suffisante, selon sa condition, de la langue, de l'histoire, de la culture et de la société françaises, et des droits et devoirs conférés par la nationalité française ainsi que par l'adhésion aux principes et aux valeurs essentiels de la République. » (article 21-24 du code civil).

Guillaume Larrivé
Député de l'Yonne
Secrétaire national de l'UMP

Contenus liés: 

Retrouvez tous les communiqués de presse

Pages