Espace presse

La politique budgétaire de François Hollande est fondamentalement contraire aux intérêts de la France et des Français

 

Avec l’autorité de son indépendance et de sa compétence, la Cour des Comptes confirme aujourd’hui ce que l’UMP dénonce depuis des mois : la politique budgétaire de François Hollande est fondamentalement contraire aux intérêts de la France et des Français.

Fondamentalement contraire aux intérêts de la France parce que l’objectif de réduction du déficit à 3% ne sera pas tenu : ses prévisions de croissance ne sont pas crédibles et les recettes fiscales attendues sont surestimées. À cause de François Hollande, la crédibilité de la signature de la France est en cause.

Fondamentalement contraire aux intérêts des Français parce que la préférence socialiste pour les hausses d’impôts pénalise l’emploi et le pouvoir d’achat : 32 milliards d’impôts supplémentaires en 2013, 1 000 chômeurs de plus chaque jour et toujours aucune réforme structurelle engagée. Ses mauvais choix budgétaire impactent directement la vie quotidienne des Français.

Fondamentalement contraire aux intérêts de la France parce que la dépense publique repart à la hausse en 2013 : Nicolas Sarkozy avait réussi à la faire baisser, François Hollande a inversé cette tendance vertueuse. D’ailleurs, la Cour des Comptes souligne cruellement que les seules économies de dépenses réalisées par la gauche sont dues aux réformes réalisées par la droite.

Fondamentalement contraire aux intérêts des Français enfin parce que le refus de baisser la dépense publique isole la France sur la scène européenne et fait courir des risques insensés à notre pays : en 2013, l’effort budgétaire reposera pour 75% sur des hausses d’impôts.

Ce rapport porte une lourde atteinte à la crédibilité de François Hollande. Pour l’instant la Cour est claire : « aucune réforme porteuse d’économies substantielles au-delà de 2013 ne peut être identifiée ».

 

Jean-François Copé

Président de l'UMP

Contenus liés: 

Retrouvez tous les communiqués de presse

Pages