Espace presse

Quand Marine Le Pen confond laïcité et éradication des religions

Marine Le Pen propose d'interdire le port de signes religieux dans la rue, en commençant par le voile et la kippa. Ce faisant, elle montre qu'elle n'a rien compris à la laïcité. La laïcité n'est pas l'éradication de toutes expressions religieuses dans la société.

Le combat de l'UMP contre le communautarisme et les extrémismes est sans faille. Nous en avons fait la démonstration en interdisant la burqa dans l'espace public. Il s'agissait alors d'une provocation d'extrémistes qui testaient la République. Face à cela, nous avons réaffirmé un principe fort : la République se vit à visage découvert.

Nous avons aussi renforcé les sanctions contre ceux qui veulent imposer à des femmes le port d'une tenue couvrant leur visage, contre leur volonté. C'est là le vrai enjeu : lutter contre les extrémistes qui veulent imposer leurs lois sur certains de nos quartiers et brimer la liberté des femmes.

Mais le combat contre le communautarisme ne consiste pas à mettre hors la loi les dizaines de milliers de religieuses consacrées, les personnes qui portent une croix, un voile, ou une kippa, dans la mesure où elles le font librement et où elles respectent l'ordre public.

L'heure n'est pas à l'interdiction de la liberté de conscience. Nous devons au contraire la défendre en France et dans le reste du monde, et soutenir ceux qui, tels les Chrétiens d'Orient, voient leur liberté religieuse menacée par l'intolérance.

La proposition de Marine Le Pen est d'autant plus absurde que le Front national s'opposait il y a quelques mois à l'interdiction de la burqa dans l'espace public, défendue par Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé.

Quelle sera la prochaine gesticulation de Marine Le Pen : va-t-elle proposer d'interdire les congrégations religieuses et de démolir les calvaires le long de nos routes ? Va-t-elle proposer la censure des films où apparaissent des religieuses en cornette ? Va-t-elle demander la disparition des croix, des étoiles de David et des croissants qui ornent les tombes des soldats morts pour la France ? Va-t-elle interdire les manifestations en hommage à Jeanne d'Arc, sous prétexte qu'elle a été canonisée par l'Eglise catholique ? Tout ceci est grotesque et ridicule.

Jean-François Copé
Secrétaire Général de l'UMP

Contenus liés: 

Retrouvez tous les communiqués de presse

Pages